Ensembles de lingerie PDF Imprimer Envoyer
Histoire de la poupée - Histoire de la poupée
Mercredi, 22 Octobre 2008 11:09

     

     Les poupées disposent d’ensembles de lingerie qui constituent un véritable échantillon de la mode de l’époque. Il existe une grande variété dans les coupes et les styles. Tous les articles sont réalisés avec des toiles très fines et confortables, comme peut l’être le batiste de coton ou le fil de lin.

     Au début du XX° siècle, les sous-vêtements féminins consistent en un corset et un cache-corset boutonné par derrière. On utilise aussi une blouse, sur une chemise unie et courte et sans ornementation, et un gilet sans manches attaché à la taille. le terme « chemise » comprend tout cela ; elle peut être à manches longues, courtes, avec ou sans manches, et on l’utilise avec un jupon. Sinon, la combinaison réunit la chemise et le jupon, avec une coupe à la ceinture ou froncée, car elle est d’une seule pièce. Dessous vient le pantalon tombant sous les genoux, pièce qui sera raccourcie tout au long du siècle.

 

    La lingerie est réalisée avec les mêmes soins que les vêtements. Pour les fillettes, les tissus sont la batiste de coton ou le fil de lin, aussi utilisé pour la lingerie des poupées. En hiver, on utilise également de la laine tissée, avec ou sans soie, et de la flanelle, ce qui est rarement le cas dans la lingerie des poupées. Les chemises et combinaisons de lingerie se boutonnent dans le dos ou sur l’épaule. Les boutons plats sont en nacre et s’attachent grâce à des œillets cousus à la toile.  Les pantalons, qui ont raccourci jusqu’à la naissance de la jambe sont maintenant appelés « culottes » et s’attachent avec une petite ceinture boutonnée ou avec un élastique ou un ruban dans un passe-lacet. Les pantalons courts et attachés au niveau de la cuisse commencent à s’appeler « panty » vers le milieu du XX°siècle.

Commentaires

Veuillez vous connecter pour publier un commentaire ou une réponse.
Mise à jour le Mardi, 27 Janvier 2009 15:38