Poupée de Simon et Halbig - suite PDF Imprimer Envoyer
Histoire de la poupée - Histoire de la poupée
Mardi, 27 Janvier 2009 19:23

 

Un ensemble enchanteur

     A la perfection du visage en porcelaine, à la belle carnation de la peau, à la profondeur du regard et à la douceur du sourire qui s’ébauche, viennent s’ajouter la richesse de la chevelure ondulée et le charme des accessoires. La coiffe si soigneusement travaillée, le vêtement aux tissus et aux travaux si soigneusement travaillée, les lignes courbes que l’on retrouve depuis le profil des joues jusqu’aux fronces et dans les volants de la coiffe ou les broderies du vêtement, tout cela contribue à la grâce et à l’harmonie de l’ensemble. On retrouve aussi le choix de la couleur ivoire pour le vêtement.

Jouer à la maman

     La perfection de cette poupée n’est pas seulement dans la beauté de son visage ou de sa robe : son corps totalement articulé lui permet d’adopter différentes positions. Ici, elle est assise et tient dans ses bras sa « fille » posée sur ses genoux. La petite poupée porte des vêtements aussi soignés et élaborés que celles de sa « maman ». 

Les vêtements des poupées de grande qualité étaient des copies ou, à l’inverse, des modèles d’ensembles pour enfants de la classe aisée. Les tissus et la confection étaient très soignés et issus des ateliers spécialisés en réalisation de vêtements.

Commentaires

Veuillez vous connecter pour publier un commentaire ou une réponse.